Les 3 grandes familles d'application du Web 2.0

Écrit par Frédéric Simonet.

Internet et ses applications représentent plusieurs centaines de millions de sites d'information et autres applications que l'on peut diviser en trois grandes familles : UGC (User generated Content), SaaS (Software as a Service) et WebTop (extension de DeskTop).

UGC (User Generated Content) - Données publiques

Publication de contenu en temps réel

Le User Generated Content regroupe toutes les applications dédiées à la publication de contenu ;

  • Publication de texte dans des environnements plus ou moins ouverts : les Wikis, les CMS et les Blogs ;
  • Publication de bookmarks - aussi appelés signets, marque-pages, favoris ;
  • Publication de contenu multimédia : vidéos, présentations, photos ;
  • Réseaux sociaux.

Folksonomie vs taxonomie

Sur le plan technologique, le principal apport de ces applications réside dans le classement des contenus. Les applications traditionnelles classent le plus souvent les contenus selon un modèle arborescent par rubriques et sous- rubriques. Dans le cas des applications de type UGC, ce sont les utilisateurs qui définissent le classement et celui-ci est basé sur des mots clés qui permettent de lier un contenu à plusieurs rubriques.

Donation et publicité comme modèle économique

Ces applications sont financées par deux modèles dominants : la donation ou la publicité.

SaaS (Software as a Service) - Données privées

Nouveau modèle de gestion du système d'information de l'entreprise

Le SaaS regroupe toutes les applications dédiées à la production de données privées. Ces applications se présentent comme une alternative aux logiciels et solutions d'entreprise traditionnelles. Sont concernés par le SaaS :

  • Les outils collaboratifs - bureautique et gestion de projet ;
  • Les applications orientées marketing relation client ;
  • Les applications orientées gestion/comptabilité ;
  • Les applications orientées ressources humaines ;
  • Les applications orientées production, achats et gestion des stocks.

Partage des documents et des données en temps réel

Les logiciels traditionnels sont des outils qui centralisent sur un même poste l'usage du logiciel via son interface, l'hébergement du logiciel et les données générées par son utilisateur. Au contraire, le modèle SaaS externalise sur un serveur la partie logicielle et les données générées permettant ainsi à ses utilisateurs de travailler et partager leurs documents depuis n'importe quel ordinateur. Le SaaS apporte à ses utilisateurs les avantages suivants :

  • Accès aux documents depuis n'importe quel poste ;
  • Partage des documents en temps réel ;
  • Option sur la publication des documents.

Sur le plan de l'administration :

  • l'utilisateur final n'a plus de logiciel à installer, il lui suffit d'ouvrir un compte ;
  • il n'a plus à s'occuper des mises à jour, c'est l'éditeur qui s'en occupe ;
  • enfin, l'utilisateur n'est plus limité par les performances de sa machine puisque les traitements sont pris en charge par les serveurs.

Renversement de la logique commerciale

Le logiciel étant vendu comme un service, on observe un renversement de la logique commerciale :

  • Externalisation vs. internalisation ;
  • Abonnement vs. licence ;
  • Stratégie de niche vs. suite packagée.

Réduction, flexibilité et contrôle des coûts

Le SaaS permet à l'entreprise de rationaliser ses coûts :

  • Réduction des coûts du fait de la suppression des coûts de distribution et de la mutualisation des ressources ;
  • Flexibilité des coûts. L'utilisateur choisit son abonnement en fonction de ses besoins ;
  • Contrôle des coûts. L'utilisateur constitue lui-même sa boîte à outils, il n'est plus prisonnier d'une suite packagée qu'il n'utilise qu'à 5%.

DaaS (Desktop as a Service) - WebTop - Services d'Agrégation

Travail de veille en temps réel

L'utilisateur est ici impliqué non pas dans la production de contenus, mais dans la sélection des contenus qu'il va fédérer. Le principe d'agrégation fait intervenir un émetteur - celui qui produit le contenu - et un outil récepteur dont la fonction est d'agréger ces contenus.

Agrégation de flux et agrégation de services

On distingue deux types de contenus :

  • Les flux RSS provenant d'un blog par exemple. Ce sont des fichiers qui contiennent la liste des billets postés, leur alimentation est automatisée à chaque fois qu'un nouveau billet est publié ;
  • Les micro-applications issues du SaaS ou du User Generated Content. Exemple : vidéo provenant de YOUTUBE ou fenêtre d'accès à des documents.

Environnement privé semi-public ou public

Le principe d'agrégation s'applique :

  • soit dans des environnements privés, l'utilisateur définit sa page personnelle en fonction de ses centres d'intérêt ;
  • soit dans des environnements semi-publics de type intranet pour centraliser les ressources de l'entreprise ;
  • soit dans des environnements publics pour dynamiser le contenu de son site web.

L'affiliation comme modèle économique

Le modèle économique associé traditionnellement aux agrégateurs de flux tels que netvibes est l'affiliation.